La vapeur jette des ponts entre les fibres

La formation de ponts capillaires entre les fibres de tissu favorise l'ouverture des plis lors du repassage.

Les physiciens ont comparé trois "tissus" : le lin, une fibre végétale qui a tendance à se froisser facilement, le polyester, un tissage de fibres plastiques, et une feuille "pleine" du même matériau. La relaxation spontanée des plis est observée pour différents degrés d'humidité. Conclusion des auteurs : "la réouverture du pli est beaucoup plus rapide lorsque l'humidité est importante", l'effet étant encore plus fort pour le lin que pour le tissu en fibres de polyester, mais inexistant pour la feuille pleine en polyester. Ces résultats suggèrent que la nature chimique du matériau n'est pas en jeu ici, mais plutôt la structure tissée en fibres entrecroisées, ce qui expliquerait le comportement similaire du lin et du tissu polyester.

Comment la vapeur modifie-t-elle le comportement du tissage ? En formant des ponts liquides, appelés ponts capillaires, entre les fibres, proposent les physiciens français, qui indiquent que la dynamique de formation de ces ponts reproduit celle de l'ouverture des plis dans un environnement humide. L'impact de la vapeur sur les faux plis des tissus est selon eux "une autre manifestation de l'impact des ponts liquides nanométriques sur les propriétés mécaniques des matériaux à une bien plus grande échelle". En effet, un même phénomène a été mis en évidence par la même équipe en 1998 dans les milieux granulaires, comme le sable : dans un milieu humide, des ponts liquides se forment entre les grains de sable, modifiant la structure du tas de sable et augmentant sa cohésion (une démonstration en vidéo ici). Les châteaux de sable sont pour cette raison construits avec du sable humide et non sec, afin qu'ils tiennent debout. Pensez donc aux châteaux de sable devant votre planche à repasser, ce qui rendra à coup sûr l'activité plus ludique !

Source : A. Benusiglio et al., The anatomy of a crease, from folding to ironing, Soft Matter, 10 février 2012.

Crédit photo : David Robert Wright (CC BY-NC-ND 2.0) ; Emmanuelle rio slr (CC BY-SA 3.0).


Facebook Twitter LinkedIn Scoop.it Courriel More...