En vidant l'aquifère, le séisme a provoqué une hécatombe

Niphargus ictus,un crustace stygobie peuplant les cavernes des aquifères européens.

En effet, le séisme qui a secoué la région des Abruzzes n'a pas laissé indemnes ses sous-sols, et notamment son réseau hydraulique. Les chercheurs ont constaté une chute brutale du débit du Tirino, un affluent de l'Aterno-Pescara dans lequel se déverse l'aquifère du Gran Sasso, après le séisme d'avril 2009. La raison ? les secousses ont vidé en grande partie les cavernes gorgées d'eau de la région. L'aquifère a continué à se déverser dans le Tirino à un débit anormalement élevé jusqu'à l'été 2013, malgré sa recharge par les eaux de pluie. Le séisme a également modifié la composition chimique des eaux déversées depuis l'aquifère dans le Tirino : plus acide, l'eau s'est chargée en fins grains de sable et en particules de matière organique, attestant de la vidange des fissures traversant l'aquifère. En revanche, les organismes stygobies ont été de plus en plus rares à émerger dans le Tirino. L'ensemble des espèces de crustacés étudiées ont vu leurs effectifs diminuer après le séisme, témoignant du choc imposé à l'écosystème stygobie par la vidange des cavernes qui constituent leur environnement habituel.

Combien de temps faudra-t-il aux crustacés stygobies pour recoloniser l'aquifère du Gran Sasso ? Si la situation hydrique semble être revenue à la normale quatre ans après le séisme, il faudra sans doute plus longtemps à l'écosystème pour retrouver sa splendeur d'antan : les espèces habituées à l'obscurité des cavernes ont évolué pour adopter un métabolisme plus lent, face à l'impossibilité d'utiliser la photosynthèse et à la rareté de la matière organique, uniquement issue du ruissellement des eaux de surface. Les conséquences des tremblements de terre se sont ainsi sentir, non seulement bien plus profondément qu'on ne pouvait l'imaginer, mais aussi bien plus longtemps qu'il ne faut pour étayer des bâtiments éboulés.

Source : D. M. P. Galassi et al., Earthquakes trigger the loss of groundwater biodiversity, Scientific Reports, 3 septembre 2014.

Crédit photo : Downing Street - Flickr (CC BY-NC-ND 2.0) ; Flot et al. BMC Evolutionary Biology 2010 10:171 - Wikimedia Commons (CC BY 2.5).


Facebook Twitter LinkedIn Scoop.it Courriel More...